29 JUIN – DEPART EN RETRAITE DE CHARLOTTE LEROY, PROFESSEUR DES ECOLES

Vendredi soir, après la remise des dictionnaires, une chaleureuse manifestation a réuni à la mairie, les enseignants, anciens et nouveaux, les Atsem et des membres du conseil municipal à l’occasion du départ en retraite de Charlotte Leroy, professeur des écoles.
Le maire, Michel Voisin, a retracé sa carrière : Après sa scolarité à l’école publique de Feillens, puis au collège Roger Poulnard de Bâgé la Ville, Charlotte a intégré l’école normale de filles de Bourg en Bresse. En septembre 1979, elle est nommée à l’école maternelle de la Madeleine puis, à sa fermeture, elle a rejoint celle du groupe scolaire de la Croix Colin qu’elle n’a plus quitté.

 

6 AVRIL – CEREMONIE DE LA CITOYENNETE

Trente sept jeunes de la commune ont atteint l’âge de 18 ans depuis le 1er mars de l’année dernière et figurent sur les listes électorales. Ils ont été conviés vendredi en mairie à la cérémonie de citoyenneté pour recevoir leur carte d’électeur. Dix d’entre eux ont répondu à l’invitation. Ils ont pris place dans la salle du conseil en attendant l’appel de leur nom par le maire, Michel Voisin.
Ce dernier a a rappelé les principaux fondamentaux de la République, de la démocratie, de notre système politique et expliqué le fonctionnement des institutions. Filles et garçons ont ensuite défilé chacun à leur tour pour recevoir le livret du Citoyen et leur carte d’électeur.

16 MARS – INAUGURATION DE L’EXTENSION DE LA SALLE POLYVALENTE

La salle de gymnastique, construite en extension de la salle polyvalente a été inaugurée vendredi 16 mars en présence du député maire Michel Voisin, du président du conseil général, le sénateur Rachel Mazuir, du président de la communauté de communes , le conseiller général Guy Billoudet et d’un parterre d’élus et de présidents d’associations du canton.

La réalisation a été financée par la communauté de communes. Près de 245 000 € de subventions ont été touchées. La participation financière de la commune de Replonges, avec l’apport du terrain et les VRD, représente au final 20 % du coût de l’opération. Une convention de gestion tripartite entre l’EGR, la commune et la communauté de communes définit les modalités de gestion et d’utilisation de cette salle de gymnastique.