Les nouveaux rythmes scolaires

005 (1) (1024x768)Les familles concernées par la mise en place des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée ont répondu présent à la réunion publique d’information qui s’est tenue jeudi 3 juillet à la salle Limorin. Le maire, Bertrand Vernoux, a résumé les grandes lignes de cette réforme, les raisons qui ont dicté le choix de la commune et du conseil d’école de regrouper les activités périscolaires sur une demi-journée, le jeudi après-midi, et la volonté de ne pas répercuter le coût de mise en place sur les familles.

 

Il a passé ensuite la parole à son adjoint, Christian Gaulin pour développer concrètement les détails de cette nouvelle organisation.Ce dernier a signalé que 241 enfants sur 315 prévus à la rentrée sont aujourd’hui inscrits aux TAP (Temps d’Activités Périscolaires), ce qui représente un volet de 1 623 heures d’animation qui seront assurées par 17 personnes dont 13 mises à disposition par la communauté de communes. A ce propos, Sophie Berry a rappelé que la Communauté de Communes participait à hauteur de 150 000 € pour le recrutement des animateurs des TAP des différentes écoles du territoire.
Ces TAP s’inscrivent dans un Projet Educatif Territorial (PEDT). Ainsi différents parcours éducatifs seront proposés : sports, arts, culture, environnement, jeux… Les activités se feront par périodes, ainsi les enfants vont pouvoir tout essayer. Plusieurs locaux seront mis à leur disposition comme le gymnase, la salle polyvalente, les classes… étant entendu que toutes précautions seront prises pour assurer leur sécurité sur le trajet.

Un bilan en fin d’année scolaire 2015 et des points en cours d’année seront effectués « Nous sommes en phase d’expérimentation, a précisé Christian Gaulin, ce dispositif sera revu en fonction des amendements qui seront apportés »

Terrain synthétique : les travaux viennent de démarrer

STADE SYNTHETIQUELes travaux d’aménagement du nouveau terrain de foot synthétique ont commencé le 2 juin. La municipalité, le maître d’œuvre et les entreprises se sont retrouvés sur le site pour faire le point sur le chantier.

Après les travaux de terrassement, l’étape suivante sera la mise à niveau du fond de forme suivie de l’installation des réseaux de drainage, la pose des bordures et des mains courantes. Suivra la mise en place de la couche drainante et enfin, celle du gazon synthétique.

Les travaux ont été confiés à une entreprise spécialisée de Grenoble, Leur durée est estimée à deux mois. Le coût de cette réalisation est évalué 400 000 € auxquels il convient de déduire 215 000 € de subventions : 95 000 € du Syndicat Mixte Bresse Revermont Val de Saône dans le cadre du CDRA (contrat de développement Rhône-Alpes) 70 000 € de la Communauté de communes et 50 000 € du Conseil Général.